01 71 79 17 10


Mardi gras


Mardi gras

En 2019, le Mardi Gras a lieu le 5 mars. La date du Mardi gras peut se situer au mois de février ou au début du mois de mars, mais tombe, bien entendu, toujours un mardi et précède Pâques de 47 jours.

Mardi gras est une période festive, qui marque la fin de la « semaine des sept jours gras ». Le Mardi gras est suivi par le Mercredi des cendres et le carême, pendant lequel les chrétiens sont invités à « manger maigre » en s'abstenant de viande. L'esprit de jeûne et d'abstinence qui s'annonce est momentanément mis entre parenthèses avec le carnaval.

Les origines du Mardi Gras

L’origine du Mardi Gras date du temps des Romains. Sous l’Empire romain, l’année commençait en mars.  La fête romaine s’intitulait les Calendes de mars. En effet, les romains célébraient le réveil de la nature  après la période hivernale, par des rites agraires. A cette occasion, les interdits étaient transgressés et les déguisements autorisés. C’est l’origine lointaine.


Les origines du Mardi Gras

Mais selon les païens, pour qu’il y ait une période de renouveau, il était nécessaire qu’il y ait le chaos, représenté par une joute, où l’hiver devait être vaincu pour céder sa place au printemps. Au fil du temps, les joutes ont été remplacées par des cortèges et l’hiver, vaincu, par un personnage, confectionné en bois ou en paille, de taille imposante et portant une couronne et les attributs royaux, le personnage était transporté sur un char fleuri avant d’être joyeusement brûlé à la fin du défilé. C’est la naissance du carnaval tel que nous le connaissons.

Les origines catholiques

En réalité, l’origine du Mardi gras est catholique. La fête du Mardi gras est une fête d’origine catholique qui précède le mercredi des Cendres. En 1094, la fête était déjà mentionnée dans une charte du doge Faliero à Venise, et en 1269, le Sénat prescrivait que l’on considère la veille du Carême comme un jour de fête.

Avant l’austérité du Carême, ce jour célèbre la joie et l’abondance. Le terme “gras” est utilisé en référence aux aliments riches, proscrit autrefois durant les 40 jours de pénitence, comme la viande, le beurre et le sucre. Alors pour écouler les stocks de nourriture, pouvant se perdre d’ici Pâques, la tradition veut que l’on confectionne des gâteaux, des crêpes ou des beignets.


Les origines catholiques

Le mot « carnaval » dérive du latin médiéval carne levare, signifiant « enlever, retirer la chair », c'est-à-dire concrètement supprimer sur la table durant toute la période du carême la viande ou, autrement dit, le « gras ». Le carnaval s’impose comme l’événement majeur de cette journée du Mardi gras. Il apparaît d’abord dans les villes autonomes d’Italie, comme à Venise au XIe siècle. Les masques apparaissent au XIIIe siècle, renforçant le sentiment d’anonymat et permettant certaines outrances, comme l’inversion des rôles sociaux. C’est un temps de divertissement, de réjouissance qui répond au besoin d’oublier les soucis de la vie de tous les jours avant la période austère du Carême. Il distrait l’individu de ses préoccupations et de son existence bien réglée. C’est actuellement le sens du carnaval. C’est le symbole même de la fête populaire.


Le carnaval