01 71 79 17 10


Journaliste agricole

Le journaliste agricole rend compte de l'actualité, des débats et de l'activité professionnelle dans les médias.

 

Services à l'Agriculture

Activités du journaliste agricole

Selon sa fonction et son degré de polyvalence, le journaliste agricole intervient dans une ou plusieurs activités. 

Le journaliste agricole (dont le rédacteur, le correspondant de presse, le pigiste, le rewriter) collecte l'information et rédige des articles :

  • Il lit la presse régulièrement et trie les dépêches des agences de presse.
  • Il entretient des relations avec son réseau de connaissances.
  • Il mène des enquêtes, conduit des entrevues.
  • Il effectue la rédaction en fonction du temps disponible et de la surface réservée dans le média.
  • Il procède à la réécriture (rewriting) si nécessaire.

 

Le journaliste agricole peut notamment participer à la présentation finale du journal :

  • Il élabore le plan de pagination (rubriques, nombre de pages…) selon l'actualité et les thèmes récurrents.
  • Il saisit l'article et le met en page dans le respect de la charte graphique.
  • Il veille à la cohérence des articles et des pages.

 

Conditions d'exercice du journaliste agricole

Le journaliste agricole exerce dans un média généraliste ou spécialisé, essentiellement la presse écrite, au plan national ou local. Il peut traiter des thèmes spécifiques (la culture arboricole par exemple) ou couvrir l'actualité agricole dans son ensemble. La périodicité de parution du journal (quotidien, hebdomadaire…) détermine le temps de préparation des articles. Les organisations agricoles telles que les coopératives sont également des employeurs potentiels pour la réalisation de bulletins internes par exemple. Le titre de journaliste découle de la détention de la carte de presse. Le journaliste agricole peut ainsi occuper différents postes et les cumuler en partie (photographe, graphiste, reporter…). Selon sa fonction, son activité sera pratiquée plutôt en bureau (rédacteur en chef) ou sur le terrain (correspondant de presse), et ses horaires seront plus ou moins variables.

 

Compétences et qualités du journaliste agricole

Le journaliste agricole maîtrise la technique de rédaction, la conduite d'une entrevue et les outils informatiques spécifiques. Il est doté d'un esprit curieux, du sens critique et dispose du goût de l'atypique et de la novation. Ses qualités tiennent également à ses capacités d'analyse et de synthèse. Il doit être en mesure d'écrire sur un sujet qu'il ne connaît pas.

 

Formation du journaliste agricole

  • Ingénieur en agriculture, diplômé de 2e cycle et 3e cycle dans le domaine couvert pour la presse spécialisée
  • Ecole de journalisme

 

Perspectives d'évolution du journaliste agricole

  • La hiérarchie existante dans le journalisme permet une évolution dans un même journal vers le poste de rédacteur en chef.
  • Le journaliste agricole, après l'acquisition de compétences supplémentaires, peut choisir également de s'orienter dans le domaine de la communication en entreprise.

 

Témoignage du journaliste agricole

Comment êtes-vous devenue journaliste ?

Après une formation de BTS en horticulture, j'ai commencé ma carrière comme journaliste dans un hebdomadaire national sur l'horticulture. Puis après être devenue ingénieur agricole par la formation continue, j'ai travaillé plusieurs années dans des organisations agricoles. Je suis ensuite revenue au journalisme, mais cette fois en indépendante.

Comment s'organise votre métier ?

L'objectif est d'établir une relation régulière avec la presse nationale et locale pour laquelle j'écris des articles. Je propose également mes services de rédactrice à des magazines ou des lettres d'information de collectivités. C'est un métier qui permet d'aller à la rencontre des gens et d'avoir une ouverture vers l'extérieur. Je m'y sens moins « enfermée » que dans une entreprise ou une institution. Ma volonté est également de m'orienter vers la presse grand public pour ne pas me cantonner aux questions agricoles.

Quelles sont les compétences et les qualités requises ?

La plupart des journalistes de la presse professionnelle agricole ont une formation agricole complétée par une formation journalistique. Il faut bien sûr aimer écrire, mais également être à l'écoute des autres pour transmettre ce qu'ils ont à nous dire. Le journaliste est quelqu'un qui crée du lien mais donne aussi à réfléchir. Cela nécessite de la curiosité et de l'ouverture d'esprit.