01 34 40 74 84


Agent de relation culture

L'agent de relation-culture conseille les agriculteurs dans la conduite de leurs productions (végétales ou animales) en vue d'en optimiser les conditions, les coûts et la qualité.

 

Services à l'agriculture

Agent de relation avec la production agricole

L'agent de relation-culture fournit en premier lieu un appui technique et prend en charge la gestion des approvisionnements :

  • Il conseille le producteur en matière de méthodes culturales (nouvelles plantations…) ou de gestion de l'élevage (alimentation, bâtiments…).
  • Par des visites de terrain, il observe la conduite des cultures (aspects phytosanitaires…) ou du troupeau.
  • Il vend les fournitures nécessaires (plant s, produits phytosanitaires, produits d'hygiène en élevage...) ou organise leur achat pour le compte des producteurs.

 

L'agent de relation-culture veille au suivi et à la qualité de la production :

  • Il met en oeuvre ou fait appliquer les règles du système de traçabilité (parcelle, date de récolte, de conditionnement, traitements utilisés pour les cultures par exemple).
  • Dans le cadre d'une éventuelle démarche de qualification des produits (plus particulièrement pour l'AOC(1) ou l'IGP(2) par exemple), il s'assure du respect du cahier des charges par le producteur ou émet des propositions pour y parvenir.
  • En production végétale, il suit les chantiers de récolte (calibrage, aspect…) puis coordonne les livraisons et la réception des produits en station de tri.

 

L'agent de relation-culture peut être amené à engager des démarches expérimentales :

  • Il exerce alors un suivi, réalise la synthèse des expérimentations et diffuse les informations sur les résultats obtenus dans le cadre de réunions.

 Parfois, l'agent de relation-culture organise et anime des réunions d'informations sur des sujets techniques ou réglementaires. Il soutient également les exploitants dans leur gestion (bilan technicoéconomique, débouchés commerciaux, établissements des contrats, dossiers financiers…).
Ses activités peuvent éventuellement inclure l'achat aux producteurs de leur récolte ou de leurs animaux, et leur revente.

(1) Appellation d'origine contrôlée
(2) Indication géographique protégée

 

Conditions d'exercice d’un agent de relation culture

L'agent de relation-culture exerce essentiellement au sein d'une coopérative, un groupement d'éleveurs ou dans le service approvisionnement d'une industrie agro-alimentaire. Placé sous l'autorité d'une commission technique, il est néanmoins largement autonome dans la gestion de son emploi du temps. Consacrant une partie de ses activités au bureau, l'agent de relation-culture reste très présent sur le terrain.

 

Compétences et qualités d’un agent de relation culture

L'agent de relation-culture dispose de solides connaissances techniques sur le type de production pour lequel il travaille. Il maîtrise l'outil informatique pour diffuser ses informations, synthétiser des résultats, gérer les approvisionnements. Organisé, il sait gérer son temps. Etre un bon commercial, tenace et persuasif, est indispensable. Doté d'un bon relationnel, qualité primordiale, il a le sens de l'écoute et se montre diplomate. Réactif, il est capable de donner ses conseils dans de brefs délais.

 

Formation d’un agent de relation culture

  • BTSA Agronomie – Productions végétales Productions animales
  • BTSA Analyse et conduite de systèmes d'exploitation
  • Ingénieur en agriculture, agronome, ou ingénieur des techniques agricoles
  • Diplôme de 2ème et 3ème cycle en agriculture

 

Perspectives d'évolution d’un agent de relation culture

En développant des capacités managériales, l'agent de relation-culture pourra encadrer une équipe de techniciens et devenir chef de service.

Une autre évolution possible tient dans l'agrandissement du secteur géographique couvert.

 

Témoignage d’un agent de relation culture

Quelles sont vos missions ?

Outre l'accompagnement technique et commercial, je m'occupe également du référencement technique des produits dans le domaine des produits phytosanitaires, des semences et des engrais, des productions contractuelles et de l'encadrement d'une partie de mes collègues.
La disponibilité et la réactivité sont les maîtres mots, car il faut, dès le matin, pouvoir répondre aux appels des firmes, des agriculteurs ou de certains collègues en apportant une solution aux problèmes techniques (désherbage, traitements insecticides, apports d'azote) ou administratifs (montage de dossiers : contrats de cultures, protocoles de conduite de cultures ,mise en oeuvre de cahiers des charges type Agriconfiance) dans le respect des objectifs techniques et commerciaux de l'entreprise.

Quels sont les éléments de satisfaction de votre métier ?

La diversité des missions à accomplir en fait tout le charme. En effet outre l'accompagnement technico-commercial des agriculteurs, on est amené à travailler sur des essais de recherche-expérimentation, à effectuer une veille technique permanente en relation avec les instituts techniques et les partenaires, à mettre en œuvre concrètement les politiques qualités et de traçabilité de l'entreprise. La variété des tâches n'a d'égal que la richesse des contacts humains qu'elle permet de nouer.

Que dire de l'évolution de votre poste ?

Après avoir débuté sur une fonction de technico-commercial « terrain » au sens strict, au fil du temps, mon poste s'est enrichi tant au plan technique qu'au niveau des responsabilités puisque j'assure désormais l'encadrement d'une équipe de technico-commerciaux, ce qui constitue une reconnaissance du travail effectué